L’huile d’Olive ont moins de risques de souffrir d’attaques cérébrales

oil olive

Les personnes de plus de 65 ans qui consomment fréquemment de l’huile d’Olive ont moins de risques de souffrir d’attaques cérébrales, selon une étude effectuée par des scientifiques français publiée dans la revue Neurology.

Les conclusions sont tirées d’une étude ayant durée cinq ans avec 7.625 personnes de plus de 65 ans, des villes françaises de Bordeaux, Dijon et Montpellier. Les patients, au début de l’étude n’avaient pas d’antécédents d’infarctus. Les scientifiques, à l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM) de France, ont classé les sujets selon trois catégories de consommation d’huile d’olive: « Non utilisée », « utilisée modérément » et « utilisée intensivement ». Cette dernière inclue l’utilisation d’huile d’olive pour cuisiner, comme la vinaigrette par exemple. Au cours des cinq ans d’expérience, ils ont enregistré 148 attaques cérébrales. En prenant en compte les critères de poids, les activités physiques et l’alimentation, ainsi que d’autres facteurs de risques, les scientifiques ont vérifié que les sujets qui consommaient avec assiduité de l’huile d’olive avaient 41% moins de risques d’infarctus que ceux qui n’incluaient pas cet ingrédient dans leur alimentation.

L’infarctus cérébral se produit quand une artère du cerveau qui transporte le sang vers le cerveau est bloquée par un caillot ou se rompt. Les infarctus se font plus communs à mesure que les gens vieillissent et le risque double à chaque décennie après 55 ans, selon l’Association Cardiaque Américaine.

<< Page précédente